Aller au contenu principal
Ajouter une sélection

Pièce de théâtre "La journée d'une rêveuse (et autres moments); Copi / Pierre Mallet

TNT de Toulouse, au petit théâtre 
Le Samedi 12 déc 2015
01h:00 - 01h:00

Dans le cadre du partenarait entre la médiathèque & le TNT :

Son corps peut être voluptueux ou repoussant, animal ou féminin, lourd ou juvénile, sclérosé ou électrique, charnel ou évanescent, désarticulé ou aérien, pataud ou filiforme, un elfe ou une bête. Marilú n'est pas possédée. Elle est maîtresse d'elle-même tout en feignant d'être possédée. Il y a un fantôme qui s'empare d'elle et qui l'habite.
René de Ceccaty

« Un matin, Jeanne prend une décision radicale : jeter à la poubelle les nombreux réveils qui, tous les jours, lui intiment l'ordre de faire le ménage et la lessive… »
Ce projet est une commande faite à Marilú Marini par le festival de Spoleto en Italie : faire quelque chose sur Copi. Qu'elle a connu et qu'elle a beaucoup joué, notamment avec Alfredo Arias. Notamment l'inoubliable Femme assise, pour la première fois incarnée sur une scène de théâtre. Copi moi, je ne l'ai pas connu, mais je l'ai beaucoup joué aussi, avec Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier. Copi, c'est pour Marilú, autant que pour moi, un auteur emblématique, important, un ami qu'on a toujours hâte de retrouver et de découvrir, encore. Quand elle m'a proposé de l'accompagner dans cette nouvelle aventure, nous avons tout de suite rêvé d'un récital, d'un piano, et d'une forme libre comme l'était notre « cher maître ». Et j'ai tout de suite pensé à La Journée d'une rêveuse comme point de départ. Terrain neutre pour elle comme pour moi, inconnu du grand public. Un beau poème théâtral, énigmatique et méconnu, créé par Jorge Lavelli en 68 avec Emmanuelle Riva dans le rôle-titre… Nous partirons de cette Blanche-Neige plus proche  de Brigitte Fontaine que de Walt Disney, pour visiter d'autres domaines, figures, personnages.
D'autres dessins « pour se dessiner sur scène »… Et en miroir avec tout ce matériau poétique et fictionnel, nous traverseronsRio de la Plata, un texte inédit à ce jour, écrit en 1984. La préface d'un roman qu'il n'a pas eu le temps d'écrire, dans lequel Copi parle comme jamais, de lui, de ses origines, de l'Uruguay, de l'Argentine où il était interdit, de l'exil… Et enfin il y aura des chansons. Un pianiste avec elle, Lawrence Lehérissey, arrière-petit-fils du grand Georges Méliès, accompagnateur des films de son illustre aïeul. Pierre Mallet

Durée 1 h 30 environ 

 

Dans le cadre du partenarait entre la médiathèque & le TNT :

Son corps peut être voluptueux ou repoussant, animal ou féminin, lourd ou juvénile, sclérosé ou électrique, charnel ou évanescent, désarticulé ou aérien, pataud ou filiforme, un elfe ou une bête. Marilú n'est pas possédée. Elle est maîtresse d'elle-même tout en feignant d'être possédée. Il y a un fantôme qui s'empare d'elle et qui l'habite.
René de Ceccaty

« Un matin, Jeanne prend une décision radicale : jeter à la poubelle les nombreux réveils qui, tous les jours, lui intiment l'ordre de faire le ménage et la lessive… »
Ce projet est une commande faite à Marilú Marini par le festival de Spoleto en Italie : faire quelque chose sur Copi. Qu'elle a connu et qu'elle a beaucoup joué, notamment avec Alfredo Arias. Notamment l'inoubliable Femme assise, pour la première fois incarnée sur une scène de théâtre. Copi moi, je ne l'ai pas connu, mais je l'ai beaucoup joué aussi, avec Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier. Copi, c'est pour Marilú, autant que pour moi, un auteur emblématique, important, un ami qu'on a toujours hâte de retrouver et de découvrir, encore. Quand elle m'a proposé de l'accompagner dans cette nouvelle aventure, nous avons tout de suite rêvé d'un récital, d'un piano, et d'une forme libre comme l'était notre « cher maître ». Et j'ai tout de suite pensé à La Journée d'une rêveuse comme point de départ. Terrain neutre pour elle comme pour moi, inconnu du grand public. Un beau poème théâtral, énigmatique et méconnu, créé par Jorge Lavelli en 68 avec Emmanuelle Riva dans le rôle-titre… Nous partirons de cette Blanche-Neige plus proche  de Brigitte Fontaine que de Walt Disney, pour visiter d'autres domaines, figures, personnages.
D'autres dessins « pour se dessiner sur scène »… Et en miroir avec tout ce matériau poétique et fictionnel, nous traverseronsRio de la Plata, un texte inédit à ce jour, écrit en 1984. La préface d'un roman qu'il n'a pas eu le temps d'écrire, dans lequel Copi parle comme jamais, de lui, de ses origines, de l'Uruguay, de l'Argentine où il était interdit, de l'exil… Et enfin il y aura des chansons. Un pianiste avec elle, Lawrence Lehérissey, arrière-petit-fils du grand Georges Méliès, accompagnateur des films de son illustre aïeul. Pierre Mallet

Durée 1 h 30 environ